Emmanuel Macron et Paris Match, la récidive de la « maladresse »

Vous êtes ici :